La fièvre de l’âme dans “Parents…tout simplement”

Le livre “Parents…tout simplement” aborde 5 points éducatifs qui nous ont semblé pertinents:
– simplifier
– Les fièvres de l’âme
-l’environnement
– Les rythmes
– l’emploi du temps
-filtrer ce qui vient du monde des adultes.

EP46 a été très sensible à ce concept de “fièvre de l’âme” il s’agit d’une “tourmente intérieure chez l’enfant qui va au-delà d’une mauvaise humeur ou d’une irritation passagère. Elle est plus intense et dure plus longtemps. Il s’agit d’une réaction à un mal-être intérieur qui se manifeste soit en se retirant physiquement, soit par de la colère et des attaques. Les règles de vie peuvent être violemment remises en cause dans ces moments là.
L’ adolescence est une période que l’on peut considérer comme “fièvreuse”.
L’ enfant est souvent épuisé, au bout du rouleau.
Il est important de songer à faire une pause: arrêter ses activités habituelles( sport, RDV, classe..)
2/3 jours de pause peuvent permettre à l’enfant de relâcher le noeud émotionnel.
“Tu n’es pas obligé de me dire ce qui se passe, mais je vois que ça ne va pas, que quelque chose te dérange. Dans notre famille, on se retire, on prend un moment de pause. Voyons comment on peut organiser ca pour toi ”
Créer, cocooner, ralentir, se mettre au contact de la Nature, câliner, simplifier, être une présence aimante.
La leçon que l’enfant va garder en lui c’est qu’un petit moment pause revient à prendre soin de soi.
“Le moment oú il vous semble que votre enfant mérite le moins d’affection, c’est là qu’il en a le plus besoin.”
Même si l’enfant ne peut pas nommer son malaise, il sait qu’on se soucie assez de lui pour le soutenir à travers les épreuves, on lui dégage le chemin pour surmonter ses tracas de vie.
Avoir des enfants émotionnellement sains dans l’Occident d’aujourd’hui implique de faire des choix face à l’économie de consommation.
En taillant une place dans nos emplois du temps surchargés pour passer du temps ensemble, nous mettons l’accent sur le lien. En simplifiant la vie quotidienne de notre enfant et son environnement, nous le soutenons, nous créons de l’espace pour la contemplation, la restauration. Nous faisons aussi contrepoids au désespoir et à l’impuissance.”
Extraits de “Parents…tout simplement”
A méditer 😌

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.